Une profession mondialement reconnue, la chiropraxie est la 1ère profession de santé manuelle pratiquée dans le monde

      "Examiner de près la colonne pour trouver la cause de la maladie"
      Hippocrate (460-356 av JC)

Chaque jour plus de 2 millions de personnes consultent un chiropracteur

Parmi les médecines douces, la chiropraxie est celle qui connaît le plus haut taux de croissance au monde. Les personnes qui reçoivent régulièrement des soins chiropratiques sont parmi les gens les plus en forme qui soient, nécessitant le moins d'hospitalisation, prenant le moins de médicaments. (Journal of manual therapy, mai 2007)

L'acte de naissance de la chiropraxie

Le 18 septembre 1895, à Davenport (Iowa), se produisit un évènement incroyable qui allait bouleverser la vie d’un concierge, Harvey Lillard, et par suite de millions de gens. Daniel David Palmer effectua un geste rapide suivi d'un "crac" dans le cou d'un homme sourd. Cet homme, Harvey Lillard, retrouva l’ouïe progressivement. Un autre patient, atteint d’une affection cardiaque, est presque immédiatement soulagé après un ajustement de sa colonne vertébrale. DD Palmer affirme :  «  Deux maladies si dissemblables, la surdité et la maladie cardiaque, peuvent être causées par une interférence, une compression nerveuse au niveau de la colonne vertébrale. » Ainsi est né la CHIROPRAXIE, un nouvel art de guérir.

Mais en quoi consiste la chiropraxie ?

La chiropraxie a pour objet la détection, le traitement et la prévention des dysfonctionnements du squelette et de ses conséquences, notamment au niveau de la colonne vertébrale et des membres (définition de l'Association Française de Chiropraxie (AFC)).

"La chiropraxie est avant toute chose un art, une philosophie et une science " (B.J. Palmer).

L'art chiropratique réside dans un geste thérapeutique, appelé ajustement. Cela consiste en une manipulation articulaire rapide et indolore sur les articulations "bloquées" ou "déplacées". En chiropraxie, on parle de "subluxation" pour le dos, le terme médical le plus proche étant "dérangement intervertébral mineur".

Notre philosophie repose sur le principe qu'il existe une force vitale, qu'on a appelé l'Innate(terme anglais), qui permet au corps de se réguler, se réparer, s'animer, se guérir. Ce principe de l'existence d'une force vitale est commun à diverses médecines traditionnelles : en médecine chinoise, cette force vitale (le qi) circule dans les méridiens tandis qu'en ostéopathie, elle circule dans les artères (règle de l'artère, par Andrew Still). En chiropraxie, on considère qu'elle circule dans les voies nerveuses et ce faisant, peut être perturbée par les blocages articulaires.

Actuellement, avec le progrès de la science, cet Innate ou influx nerveux, est mesurable (électromyogramme). Aujourd'hui, il est reconnu par le corps médical qu'une compression sur un nerf engendrera une perturbation ou une perte de fonctionnement des organes en aval (par exemple la peau perd sa sensibilité, les muscles sont plus faibles, la digestion est perturbée). Chaque cellule du corps est directement ou non, contrôlée par le système nerveux. Fantastique système d'information, le système nerveux permet au corps de s'adapter au changement de l'environnement par la commande des systèmes locomoteur, digestif, cardiaque, immunitaire, uro-génital, endocrinien, etc.

Le but de la chiropraxie apparaît donc clairement, celle de rétablir la communication nerveuse pour permettre aux organes de fonctionner de façon optimale.

Une étude menée aux Etats-Unis sur des milliers de patients montrent une diminution de l'utilisation de 86% des médicaments et produits pharmaceutiques chez les patients suivis en chiropraxie. (JMPT, May 2007) Ces mêmes patients subissent également 62% moins d'opérations chirurgicales, ce qui représente une économie substantielle pour l'assurance maladie ainsi qu'un évitement non négligeable de risques liés à la chirurgie.

La chiropraxie est donc une réponse 100% naturelle, sans médicaments, autant préventive que curative.